Patchwork

Création
Horaires

VENDREDI : 14h30 à 17h

Tarification :

Gratuit pour les adhérents ayant réglé leur Cotisation familiale annuelle (védasiens 35€ – non védasiens 45€)

Enseignante :

Avec France

patchwork ascl
Informations :

Jouer avec les tissus, harmoniser les couleurs, créer des formes originales, transformer,…

Venez partager notre passion de la création.

Matériel utile à avoir avec soi… pour débuter
Une paire de ciseaux de coupe (moyen)
Une paire de petits ciseaux à bouts effilés
Du fil, des aiguilles, des épingles sans tête
Des aiguilles à quilter
Deux crayons à papier B4 et B5
Une règle qui démarre à zéro
… la liste sera complétée en fonction des ouvrages

Petite histoire du boutis,

Le plus vieux boutis connu est le Tristan quilt réalisé en lin et coton vers 1395. Confectionné sans doute en Sicile, il narre la légende de Tristan et Iseult. Cette étoffe, sans doute un couvre-lit, mesurait à l’origine 3,10 x 2,70 mètres.

Désireux d’enrichir leur gamme textile, les négociants marseillais firent venir des artisans brodeurs siciliens. Ils s’installèrent non seulement à Marseille, mais ouvrirent des ateliers de couture à Nîmes, Avignon, Aix-en-Provence et Arles. La demande fut telle que, en 1474, la municipalité de Marseille fit venir Michel Mérulle, de Gênes, afin d’enseigner ce type de broderie aux artisans provençaux.
Et du patchwork.

La réalisation du patchwork avait d’abord un but pratique de réutilisation de fragments de tissu divers issus de découpes nécessaires pour d’autres travaux.

On a trouvé des représentations très anciennes en Inde et en Égypte. La tradition rapporte que ce sont les croisades qui ont apporté en Italie et dans le sud de la France cette technique trouvée en Palestine.

Développée en Grande-Bretagne à la fin du XVIIIe siècle, elle se développa aux États-Unis à l’occasion de la forte immigration britannique au début du XIXe siècle.

Venez partager notre passion de la création.

Pin It on Pinterest